vence-info- Cinéma et Théâtre
vence-info-cinéma
Ciné RESTO AVRIL
à LA GAUDE


JEUDI 10 AVRIL 2014
Restaurant: La guinguette gaudoise

Salaud on t'aime

Réalisé par  Claude Lelouch
Avec J. Hallyday, E. Mitchell, S. Bonnaire……
Genre Comédie dramatique
Nationalité  Français
Sortie: 02 Avril 2014


Synopsis
Un photographe de guerre et père absent, qui s'est plus occupé de son appareil photo que de ses 4 filles, coule des jours heureux dans les Alpes avec sa nouvelle compagne. Il va voir sa vie basculer le jour où son meilleur ami va tenter de le réconcilier avec sa famille en leur racontant un gros mensonge.

Le Ciné à 19h30 précises - Le Resto vers 21h30

Informations et Inscriptions auprès de DK Production
Email : dkprod1@sfr.fr –
Tél : 04 93 24 48 05
(ne pas oublier de laisser vos coordonnées téléphoniques)
Vence-info-cinéma

AVRIL 2014
NIGHT MOVES
de Kelly Reichardt
2013 Etats-Unis
Durée: 1h52 (VOSTF)

Josh travaille dans une ferme biologique en Oregon. Au contact des activistes qu'il fréquente, ses convictions écologiques se radicalisent. Déterminé à agir, il s'associe à Dena, une jeune militante, et à Harmon, un homme au passé trouble. Ensemble, ils décident d'exécuter l'opération la plus spectaculaire de leur vie...

Kelly Reichardt témoigne à nouveau de son regard patient et attentif sur la place fragile de l'individu dans la société avec un film radical et des interprètes tout en nuances.


Cinéma Casino - Vence
Mardi 01 Avr 2014 - 18h & 21h

THE GRAND BUDAPEST HOTEL
de Wes Anderson
2013 Etats-Unis
Durée: 1h40 (VOSTF)

Le film retrace les aventures de Gustave H, l'homme aux clés d'or d'un célèbre hôtel et du garçon d'étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.
La recherche d'un tableau volé, œuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d'un important héritage familial forment la trame de cette histoire...

L'univers renversant de la septième réalisation du cinéaste américain risque d'en séduire plus d'un. N'oubliez pas d'y réserver une chambre. Le service y est toujours quatre étoiles, paraît-il...

Cinéma La Coupole La Gaude
Lundi 07 Avr 2014 - 17h30 & 21h
GLORIA
de Sebastian Lelio
2014 Chili, Espagne
Durée: 1h50 (VOSTF)

A 58 ans, Gloria se sent toujours jeune. Célibataire, elle passe ses nuits dans les dancings de Santiago. Quand elle rencontre Rodolfo, elle tombe amoureuse et tout change...

Au cinéma, la lâcheté masculine est souvent l'apanage d' "adulescents" qui hésitent à s'engager, comme Rodolfo, il est amoureux mais soudain, il n'est plus là.

Cinéma Casino - Vence
Mardi 08 Avr - 18h & 21h
LE SENS DE L'HUMOUR
de Marilyne Canto
2014 France
Durée: 1h30

Elise vit avec son fils de dix ans et le souvenir de son compagnon disparu, incapable d'aimer un autre homme, Paul, qui voudrait croire à leur histoire...

Une belle délicatesse traverse ce film qui raconte, sans passer par les conventions du cinéma intimiste, un lien douloureux et fort avec la vie...


Cinéma La Coupole La Gaude
Lu 14 Avr 2014 - 17h30 & 21h
ARRETE OU JE CONTINUE
de Sophie Fillières
2014 France
Durée 1h42

Pomme et Pierre. Ils sont ensemble depuis longtemps. Trop longtemps ? Ils sont pris dans cette combine qu'est devenu leur couple, ce discret désastre. "Arrête ou je continue" l'un comme l'autre pourrait le dire. Ils ont l'habitude de longues marches en forêt. Au cours de l'une d'elle, Pomme refuse de rentrer. Elle disparaît dans les taillis. Sans fracas...


Quand les extrêmes se touchent, la cinéaste conjugue finesse et bouffonnerie dans une fable de couple truculente et astucieusement ludique.

Cinéma Casino - Vence
Mar 15 Avr 2014 - 18h & 21h15

LES VIVANTS
de Barbara Albert
2013 Pologne, Autriche, Allemagne
Durée: 1h42 (VOSTF)

Sita a 25 ans. Elle vit à Berlin où elle étudie et travaille pour une chaîne de télévision. Elle est constamment amoureuse et veut profiter de la vie. Aux 95 ans de son grand-père, elle découvre une photo de lui en uniforme SS. Ressentant un puissant besoin de connaître ce passé qu'on lui a toujours caché, elle commence un voyage où se joue aussi son histoire personnelle...

Convaincant dans son propos sans jamais recourir à une didactique pesante, Barbara Albert réalise un film important, tout en délicatesse.

Cinéma Casino - Vence
Mardi 22 Avr 2014 - 18 & 21h
NEBRASKA
de Alexander Payne
2013 Etats-Unis
Durée: 2h00 (VOSTF)

Un vieil homme, persuadé qu'il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu'il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à l'emmener en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et c'est ici que tout dérape. Rassurez-vous, c'est une comédie !



Entre cruauté et cocasserie, rire et émotion, A. Payne raconte à sa façon le monde d'aujourd'hui.

Cinéma Casino - Vence
Mardi 29 Avr - 18h & 21h

HER
de Spike Jonze
2014 Etats Unis
Durée: 2h06 (VOSTF)

Theodore Twombly, un homme sensible, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chacun. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente et étonnamment drôle. Peu à peu, ils tombent amoureux...

Her est une comédie dramatique et romantique consacrée à une histoire d'amour improbable. Un film mélancolique et touchant, qui parvient à donner corps à cette relation...

Cinéma La Coupole La Gaude
Lundi 28 Avr - 17h30 & 21h
Programme de cinéma de La Gaude
 
Rio 2
Dates:

-Me 16 Avr 15h00
-Sa 19 Avr 15h00
-Lu 21 Avr 15h00
-Ma 22 Avr 17h30
-Je 24 Avr 17h30
-Di 27 Avr 15h00
 
Les yeux jaunes du crocodile
Dates:

-Je 17 Avr 19h30
-Ve 18 Avr 21h00
-Di 20 Avr 20h00
-Di 20 Avr 20h00
 
Clochette et la fée pirate
Dates:

-Me 16 Avr 17h30
-Sa 19 Avr 17h30
-Di 20 Avr 15h00
 
Avis de mistral
Dates:

-Me 16 Avr 21h00
-Ve 18 Avr 17h30
-Sa 19 Avr 21h00
-Di 20 Avr 17h30
-Lu 21 Avr 21h00
 
Divergente
Dates:

-Me 23 Avr 15h00
-Sa 26 Avr 15h00
-Di 27 Avr 17h30
-Ma 29 Avr 17h30
 
Apprenti gigolo
Dates:


-Me 23 Avr 21h00
-Ve 25 Avr 17h30
 
Noe
Dates:


-Je 24 Avr 19h30
-Sa 26 Avr 21h00
-Ma 29 Avr 21h00
 
De toutes nos forces
Dates:


-Ve 25 Avr 21h00
-Sa 26 Avr 17h30
-Di 27 Avr 20h00
 
CULTURE & CINEMA
Her

Date:

Lundi 28 Avril

Séances:
17h30 & 21h00
Tarif réduit
 
Les Hommes ne veulent plus mourir.
Michel Tabo et Corinne - Ph : LC  
Invitée par le Théâtre de l'Avant-Scène, la Compagnie de la Spirale, joue ce soir « Les Hommes ne veulent plus mourir » de Juliette Speranza. Louise refuse de croire qu'à la suite d'un terrible accident, son fils Antoine restera tétraplégique. Il faut qu'elle l'accepte, mais une partie d'elle-même le refuse et se réfugie dans un monde imaginaire où l'enfant joue au football, rit, fait des bêtises, fume en cachette... L'originalité de cette pièce réside dans le temps remonté à l'envers où délire et réalité se trouvent étroitement mêlés. Corinne Maitrughe incarne une Louise passionnée, déchirante.
Michel Tabo, tout en nuances, lui donne la réplique dans le rôle du médecin parfois complice, parfois lucide et sûrement fasciné par cette femme qui n'est pas seulement sa patiente. Une régie magnifiquement menée pour un moment émouvant de théâtre

La Courge
Un bateau pour Lipaïa.
Cosette et Jean - Ph : LC  
Ces auteurs russes, ils ne savent pas faire court et la pièce dure une heure cinquante : heureusement qu'elle est jouée par Cosette Travère dans le rôle de Lidya et par Jean Durieux dans celui du docteur Nicolaï , sinon on aurait trouvé cela long. La diversité des tonalités, les changements de costume et de décor dynamisent l'intrigue toute en psychologie et en nuances de sentiments : un peu de Marivaux à la Russe. Lydia, fantaisiste, libre et primesautière agit comme une force magnétique qui finit par séduire le Docteur : il se prend à son jeu de la joie et de la vie. Un beau moment de théâtre.

La Courgeovska
Le Bal des Couillons.
Dominique Rémy et A-Pascal Casero - Ph : FHVH  
Si vous avez peur d'avoir des crampes dans les joues à force de rire, alors surtout, n'allez pas voir «  Le Bal des Couillons » une pièce d'Emmanuel Eberlé, interprétée par Dominique Rémy dans le rôle de Marcel Troupeau et par Alain-Pascal Casero dans celui de Pierre-Henri Semance. Quatre-vingt-dix minutes de franche rigolade aux dépens des Parisiens qui se prennent au sérieux, et des Paysans qui, qu'on se le dise, nous sont indispensables et sympathiques par leur bon sens naturel. Le choc de la ville qui veut s'installer à la campagne et ignore la différence entre une courge et un concombre, une situation bien sentie et des comédiens convaincants font que la salle des Fêtes, remplie à ras bord, elle aussi, tremblait sous les rires des spectateurs. Pourvu qu'on réussisse à la programmer à Vence.

France-Hélène
mariage à l’Avant-Scène
Priscilla Julien et Stéphane - Ph : LC  
Il l’aime, elle l’aime, leurs parents sont d’accord : que faire ?
Se marier !
Oui mais beau-papa ne souffrirait pas que ce ne fût point à l’église. Il reste donc à préparer la cérémonie. Certes, mais voilà que le Père Augustin se révèle un curé « particulier », plus pressé de confesser Sophie que de discuter philosophie augustinienne avec Marc. Les comédiens, dynamiques et infatigables, font apprécier au spectateur cette comédie parfois musicale souvent hilarante mais toujours déjantée. Difficile de reprendre son souffle entre eux éclats de rire.

Même votre Courge s’est grandement esbaubie.

La Courge
On boxe à l'Avant-Scène.
Laurence est Adrienne - Ph : LC  
Ce vendredi des amoureux, Adrienne, presque caissière à Leclerc, voit soudain surgir presque Bob Morane, en la personne de Rocky des bacs à sable. Sauf que c'est le coup de foudre : Rocky devient un vrai boxeur et Adrienne une épouse passionnée.C'est le bonheur, et les gants du champion en forme de cœur, expriment parfaitement ce que le spectateur ressent, du rire aux larmes. Laurence Laouadi, auteur et interprète de cette version biographique, incarne une Adrienne enthousiaste qui gère l'espace et le mime avec une conviction qu'elle a transmise à un public pas forcément emballé à priori par ce sport qui crève les yeux et casse les nez.
Allez donc voir.

La Courge
Quand un quadragénaire rencontre une jeune jolie brunette.

L'attrait de la jolie Juliette – Ph : MO  
Évelyne Dubosq et Frédéric Poma ont accueilli les spectateurs, venus en fin d'après-midi de ce dimanche dans la salle des fêtes du village, pour assister à la dernière pièce de la mandature actuelle, proposée dans le cadre des ''Rendez-vous du Château et d'Ailleurs''.
La salle s'éteint, la scène s'allume, les trois coups retentissent, les ''Montagnes Russes'' commencent. Mais que vient donc chercher Juliette, jolie brunette de 25 ans, dans l'appartement de ce quinquagénaire rencontré le soir même dans un bar ? Lui-même se désigne comme un ''homme normal'', voire comme un ''homme quelconque'', marié et père d'un adolescent.
Pierre et Juliette – Ph :   MO  
En l'absence de son épouse et de son fils partis en vacances à la neige, Pierre, le quinquagénaire, souhaite avoir une aventure d'un soir. Mais elle, que désire-t-elle ?
La pièce écrite par Éric Assous, mise en scène par Jean-Louis Russo, est interprétée par Laurence Meini (Juliette) et Serge Morisso (Pierre), de la Compagnie
Série Illimitée de Nice.
Comme dans les montagnes russes, ce manège, qui procure des sensations fortes au moment des montées et descentes vertigineuses, les spectateurs et Pierre vont connaître des hauts et des bas dans la compréhension de la motivation réelle de Juliette. Pour le plaisir des spectateurs, la fin surprend, bien entendu, comme dans toutes les pièces bien construites.
Bientôt le spectacle sera donné à Nice... À conseiller.

Marcel Orengo

Un tremplin pour l'humour, à l'Avant-Scène.

Les finalistes du tremplin - Ph : JF  
Plusieurs semaines durant des jeunes talents ont offert leurs prestations au public fidèle et passionné du théâtre de l'Avant-Scène, participant ainsi au « Tremplin de l'humour » organisé par Le Cannes Comedy Club. Eliminatoires, puis quart et demi-finales. Ce dimanche, cinq humoristes ont occupé la scène pour la finale. Randy, Médhi, Dominique, Guillaume et Mickaël se sont succédé pour susciter rires et approbations, surprises et chocs. Ainsi va l'humour.
Anthony Aguilar - Ph :   JF  
A chacun son style, pourtant des points communs se dégagent de ces moments ciselés, visiblement conçus et préparés dans l'exigence. Pas de facilité, nulle séduction racoleuse…du travail, de la conviction, une énergie canalisée pour donner aux spectateurs le meilleur.
Pour l'un tout passe par le verbe.
Le corps est dans la retenue, le retrait presque, la distance souriante, mais les mots s'emballent et se battent : voici un vigile qui parle dans un supermarché hard-discount : « si tu débarques avec une marque, je te remarque et je t'embarque ».

Yves Ughes

Effets collatéraux d'une bombe.

En attendant la vie – Ph : YU
Les années qui passent apportent toujours plus d'eau à son moulin : Camus se dévoile dans sa profondeur, se révèle dans son ampleur. Il a été conspué, méprisé par Sartre et ses cercles de plumitifs. Lui a-t-on suffisamment dit qu'il était un traître à la cause prolétarienne ? A-t-on suffisamment martelé qu'il cultivait l'abandon de la lutte des classes ? Que n'a-t-on écrit sur sa faiblesse morale face aux nerfs d'acier qu'exige la révolution…pardon, Révolution s'écrit toujours avec une majuscule. Ainsi l'exige la pompe cérémoniale.
La trame des Justes tient en quelques mots : peut-on construire une société qui demain apportera le bonheur, en commettant aujourd'hui le pire, des horreurs, des massacres et des emprisonnements ? L'essentiel est dit en une réplique : Même dans la destruction, il y a un ordre, des limites. Tout est dit et sera vilipendé par les staliniens de tout poils pour qui la morale était l'apanage des petits-bourgeois, congénitalement mal formés au combat front contre front.
Un terroriste en embuscade, en réseau avec ses camarades. Il doit jeter une bombe sur la calèche du Grand-Duc quand il passera. Il s'y est préparé. Mais la calèche, ce jour-là, véhicule aussi deux enfants. La bombe ne sera pas lancée, on ne tue pas des enfants les enfants, as-tu regardé des enfants ? Ce regard grave qu'ils ont parfois… on ne massacre pas des innocents, même issus de la classe dominante.

Yves Ughes

A Vence la Belle Époque » ou le délire musicalo-vençois vu par La Courge.

La joyeuse troupe – Ph : MO
On en apprend de belles dans la boutique d'Augustine la modéliste et son mari Edmond le charcutier, Marie-Adélaïde Surian de la Basse Fontaine n'aurait pas été toujours de la noblesse, elle aurait tenu … mais chut, n'en disons pas plus. Ajoutons simplement que la respectable infirmière aurait travaillé chez Marie-Adélaïde sous le sobriquet de Anastasia de la Moscovita. Tout un programme concocté par la joyeuse troupe d'amateurs comédiens – et chanteurs – les « Baladins » sous la direction de France-Hélène dite La Courge.
Le scénario a été co-écrit par les membres de la troupe et, à entendre rire les spectateurs dans la salle, le travail a dû se faire dans la joie et la bonne humeur.

Les répliques alternent avec les chansons qu'ils ont voulues célébrissimes afin que le public les reprenne en chœur… et ça marche ! Le fou rire aussi quand, non prévu au scénario, un des comédien perd son pantalon devant la jolie infirmière au cours de sa tirade.
Fou-rire sur scène –Ph : MO

Parmi les acteurs les Vençois auront reconnu Prosper Machin Maurel, homme politique à la ville comme à la scène et le chanteur Tino Chevalier que l'on croise dans les rues de la cité dans un autre costume que celui, fort élégant, porté sur les planches. Au final tout ce petit monde entonne la chanson de Tino Rossi, « Méditerranée », sous un tonnerre d'applaudissements. La chef de bande, France-Hélène, s'amuse autant que ses comédiens du dimanche et, surtout, ne se prend pas au sérieux « c'est un spectacle pour rire et s'amuser ». Prochaines représentations : dimanches 12 janvier et 2 février à la salle Falcoz à Vence.

Marcel Orengo

Quand le pape n’a pas de soupape !

Mettre en scène une oeuvre d'Ionesco relève toujours du pari impos sible.
Comment interpréter, par exemple, une comédie-tragique ? Si l'on tire sur le côté tragique, on efface l'aspect burlesque ; si l'on cultive un comique débridé la dimension tragique de notre condition disparaît.
Un vrai casse-tête, une réelle gageure. Ceux qui s'y risquent peuvent s'y perdre et méritent donc d'être salués.
La compagnie Série Illimitée a relevé le défi en créant une interprétation déroutante de cette anti-pièce qu'est La Cantatrice Chauve. Trois représentations viennent d'être données au Théâtre de l'Avant-Scène.

Il s'agit d'un vrai travail, même si l'on ne partage pas toutes les options prises. Un parti pris a été adopté, visiblement mûri, réfléchi, mis en oeuvre avec dynamisme.

Dès les premières répliques on perçoit que l'aspect loufoque est la ligne d'attaque majeure. Mr et Mme Smith s'ennuient après repas. Ils commentent les plats. Le langage s'enlise, se perd. Nous sommes projetés dans la problématique première d'Ionesco : que peuvent les mots dans un monde dénué de sens et de projets ? Le burlesque y est noir. Les gestes de Mme Smith, qui oeuvre avec deux énormes aiguilles ne sont pas sans évoquer ceux des Parques, qui tricotent la mort. Le traditionnel claquement de langue de Mr Smith est ici remplacé par une sorte de caquètement agressif. Sous l'ennui, la hargne.

Yves Ughes

Lamoureux, dans la chaleur des Meules.
le diable fait homme PH:YU  
«Paris-Intérim », l’officine est un creuset, prestataire de services elle assure la jonction entre des demandeurs de dactylographes (de préférence accortes) et celles qui savent taper 42 mots à la minute. Cinq femmes y déclinent les nuances de leur sexe : l’affabilité administrative et accueillante, l’ingratitude d’un physique chaotique, l’attrait d’un corps flamboyant, la rigueur d’une épouse fidèle (mais sous les cendres…les braises), l’épouse confite (mais, là encore…l’ardeur couve).

Cinq femmes évoluant dans un décor…le fait est établi…sauf que d’emblée tout se complique.

Y.U.


Genet à Vence-Cultures
Affiche du spectacle- Ph: France Hélène
Heureusement qu’il y avait Sartre et sa générosité légendaire au service de l’humain, sinon Jean Genet serait resté au fond de sa prison avec les gens de sac et de corde ; ce n’est pas son talent de dramaturge qui l’en aurait fait sortir.

Il a donc commis « Les Bonnes » où les Bonnes rêvent d’assassiner Madame, comme tout employé, ou presque, rêve un jour d’assassiner son patron, si l’on en croit tonton Sigmund. Heureusement encore, la pièce est sauvée par ses interprètes : Annie Bégel joue Solange, Jacqueline Durieux Claire et Claude Salvat interprète Madame. Il paraît qu’on ne s’ennuie pas une minute, mes amies courgettes et autres cougourdes sont des rapporteuses. Mais je leur fais confiance et je cours chercher une place pour le 27 Octobre à 16 heures au théâtre de l’Avant-Scène.
Vous venez avec moi ?

La Courge


Revisités par le Théâtre du Verseau
Harold et Maude - Ph: France Hélène
Vendredi à la Salle des Meules, notre mini-théâtre vençois, se joue une comédie extraite du film : « Harold et Maude ». Cosette Travère se lance dans un arrangement de la fameuse pièce représentée à maintes reprises dans les théâtres parisiens ( que j’ai vue avec Madeleine Renault, étiez-vous nés ? )

Dany Ferrero est une Maude capable de vous faire successivement rire puis pleurer, un peu comme une tatie Danielle à l’envers. Anthony Porcino lui donne la réplique, endossant la peau d’Harold. Christian Rossi, que j’ai si fort aimé dans « Les Justes » de Camus, mis en scène là aussi par Cosette, incarne un curé pingre et goulu, à peine chattemite. Claude Salvat est Mrs Chasen et Véronique Chalas, la bonne. Il ne manque qu’une scène tournante à Vence-Cultures pour rivaliser avec les grandes et éviter aux comédiens de se transformer en régisseurs-accessoiristes. Cependant l’auditoire, d’une grande qualité, a apprécié cette interprétation cosettienne d’une pièce résolument moderne

France-Hélène

la Troupe du Verseau - Ph: France Hélène